Contre Marée

by Eric Mie

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €7 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Cd Digipak signé Eric Mie, inclus la version digitale téléchargeable immédiatement (wav ou mp3).

    Includes unlimited streaming of Contre Marée via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 1 day

      €10 EUR or more 

     

1.
2.
3.
02:00
4.
5.
6.
7.
8.
02:26
9.
10.
01:36
11.
02:25

about

Paroles: Eric Mie
Musique: Florent Campana, Maël Nesti et Eric Mie
Choeurs: Manon Rolin
Mixage et mastering: Florent Campana
Dessin et graphisme: Eric Mie
Production Nestana

credits

released June 28, 2016

tags

license

all rights reserved

about

Eric Mie France

Depuis plus de 20 ans, Éric MIE, comédien et chansonnier, tourne dans toute la France et particulièrement dans le grand Est, des spectacles de chansons et d’humour en duo (Lobo & Mie), en quatuor (Les Lapins Noirs), au théâtre (Cie Nihilo Nihil, Les Crieurs de Nuit etc.) ou en solo. Poète infatigable, il écrit pour lui et pour d’autres des chansons où se mêlent tendresse et impertinence. ... more

contact / help

Contact Eric Mie

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Les Nobles Arbres
Finalement
Ils sortent tous
Quittant le rang
Pour la pelouse
Et cette foule
Disparaîtra
Comm' l'eau qui coule
Entre tes doigts
Rêve éveillé
La tête enfouie
Dans l'oreiller
De pissenlits
Quittons le terne
Les âmes grises
Posons nos cernes
Et nos valises

Refrain :
Ce temps qu'il vienne
Quand l'homme s'use
Devient humus
Des très grands chênes
Ce temps qu'il vienne
Quand l'homme s'use
Devient la muse
Des très grands chênes


On s'enracine
On cherche l'eau
Et dans nos cimes
Quelques oiseaux
On est plus l'homme
Toujours de marbre
On devient comme
Les nobles arbres

Refrain

C'est la revanche
De mon esprit
Je donne aux branches
Et à ses fruits
Toute ma force
Pour son combat
Sous son écorce
Mon cœur qui bat...

Refrain
Track Name: L'Etre Soleil
Tu sors de ton sommeil
Au milieu d'un festin
Y' a un être soleil
Rayonnant ton matin
Tu sors de tes ténèbres
Pour de vertes vallées
Y' a un drôle de zèbre
Pour tout te dévoiler

Quitte la terre austère
Pour ce bonheur à suivre
Il est prioritaire
Pour survivre
Quitte la terre austère

Y' a un être douceur
Ni méchant ni pervers
Un frangin, une sœur
Le cancre de Prévert
Qui rit de tes blessures
De ta vie chaotique
Crobardant sur tes murs
Des dessins érotiques

Au delà de vos Dieux
De vos maîtres immondes
Y' a une flamme, un feu
A trouver sur ce monde
Elle est cette marée
Qui remonte et repars
Alors va te noyer
Dans ce nouveau départ
Track Name: Opinel
Dans ma poche il y a la peur
Pas de bout de pain, pas d'argent
Pas de caillou porte-bonheur
La solution à mon tourment
Dans ma poche il y a la peur

Sur le port, il y a un homme
Un homme ventru et sérieux
Un connaisseur, fin gastronome
Venu tout droit des beaux milieux
Sur le port, il y a un homme...

Le soir est calme et les bateaux
Portent tous les voiles du deuil
L'homme marche serein et beau
Dans sa poche : un gros portefeuille
Et dans la mienne, y' a un couteau...
Track Name: La Grande Ours
Une terrasse dans le ciel
D'où j'admire la foule folle
Se crachant des morts et du fiel
En sirotant quelques alcools

Une terrasse où je me grise
Où je m'enivre au doux tumulte
Des abrutis qui se divisent
Des guerres stériles et adultes

Offre moi, offre moi ta source
Jouissons là-haut sous la grande-ours
Offre moi, offre moi ta source
Jouissons là-haut sous la grande-ours

Une terrasse sur le monde
Une interprétation divine
Un funambule sur vos ondes
Ne marchant plus à vos combines

Approches-toi maint'nant de moi
J'ai quitté ce peuple a genoux
Pour te prouver depuis ce toit
Qu'il était trop moche pour nous

Refrain

Offre moi encore ta source
Que je m'épanche entre tes hanches
Pour la grande-ours quittons la course
Et leurs lundis pour nos dimanches

Ma brune ronde au doux minou
Fait voler tes bas dans l'espace
Quittons la société pour nous
Retrouver enfin dans l'extase

Refrain
Track Name: Comme Dans Un Rêve
Foutue bourrasque
Le ciel a son masque
Des heures grises
La pluie redouble
Et puis tout se trouble
Se fanatise

Foutu orage
J'ai bien du courage
Mais trop de vent
Monte la trouille
Et la mort patrouille
Sur l'océan

Foutu Rimbaud
Voilà mon bateau
Qui devient ivre
Aux flots fâchés
Je veux arracher
La fin du livre

Foutu destin
Me voilà pantin
Du Dieu des mers
Déjà je vois
Le maudit convoi
Pour les enfers

Il n'en est rien
Au petit matin
Tout est tranquille
Et je me lève
Comme dans un rêve
Seul sur une île....
Track Name: Grand Minotaure
Jetez les larmes
A la corbeille
Passez les armes
Et les bouteilles
Grand Minotaure
Je lève au ciel
La coupe en or
Chargée de miel
Ouvrez les trappes
Sortez mes frères
Prenez les grappes
Et la lumière
A l'orgue on joue
Au sol on touche
Le cou, la joue
Enfin la bouche
Chaque moment
Chaque seconde
Soyons gourmands
La terre est ronde
Feu d'artifice
Joie assouvie
Le sacrifice
Sera ma vie
Chantez, Priez
Jouissez encore
Faites sauter
Les coffres forts
Ma peau est douce
Je vous la donne
Prenez en tous
C'est de la bonne !
Faut pas s'en faire
Mes bons apôtres
C'est nous l'enfer
Et pas les autres !
Faut pas s'en faire
Mes bons apôtres
C'est nous l'enfer
Et pas les autres !

La coupe en or
Chargée d'absinthe
Demain dehors
Le labyrinthe

Demain dehors
Le labyrinthe !

Demain dehors
Le labyrinthe !
Track Name: Le Marinier Las
Sur la porte murée, blessée
Des déchirures des affiches
L’ombre tremble bouleversée
Par le chant venant des péniches
Puis fond en larmes et s’avance
Au canal aux vases de sang
Silence, le rêve s’élance
Et puis plus rien, la rue, le vent...
Et puis plus rien,
La rue, le vent...
Et puis plus rien,
La rue, le vent...

Ainsi certaines nuits / d’ennui les / charmes noirs
S’égarent et peignent sur / le mur des / cauchemars
Cauchemars
Cauchemars


Ainsi certaines nuits d’ennui
Les charmes noirs s’égarent et peignent
Sur le mur les morts de minuit
Dans les flots les folles s’éteignent
Jamais on ne court au secours
Personne ne sonne les glas
Il n’y a ni contre, ni pour
Qu’un marinier las de cela...
Qu’un marinier
Las de cela...
Qu’un marinier
Las de cela...


Ainsi certaines nuits d’ennui les charmes noirs
S’égarent et peignent sur le mur des cauchemars
Track Name: Gri-Gri
Tu possèdes un grigri
Qui rend les aigris gris
Un ravissant fétiche
Dont tous les gens s'entichent
Qui est pour moi totem
Et le plus beau des thèmes
C'est bien sûr tu le piges
Ton style callipyge

J'aime ma souris grise
Quand sautillant sur « Grease »
Tu le remue devant
Moi nue sur ton divan
Plus besoin de café
Il fait autant d'effet
Mes yeux qui hallucinent
Le touche et le dessine

Il est gai et rieur
Ton beau postérieur
Facétieux, malicieux
Car chassant de mes cieux
Et de dedans ma tête
Les répugnantes bêtes
Il est et ça dérange
Plus compétent qu'un ange

Bien qu'impie et inculte
J'aimerais faire un culte
Une secte ou un groupe
Pour honorer ta croupe
Une toile, un roman
Ou mieux un monument :
Le grand discours pluriel
De Jean Pierre Marielle

C'est le poème cru
De mon désir accru
Mon cantique à ta Lune
Mon psaume à tes deux dunes
Une ode à ta dodue
Beauté si bien fendue
ô donne moi ton cul
Et je serai vaincu
Track Name: Revendications
Je veux remplir mon réservoir
De langueur, de douceur ou pire
Relever tes cheveux pour voir
Tes yeux mouillés sur un sourire
Et puis m’arrêter, m’aliter
Changer chaque lundi encore
Me réveiller à l'heur' du thé
Manger des sushis sur ton corps
J'ai la kalachnikov fébrile
Je ne ferais pas de quartier
Je veux du beau bonheur fragile
T'aimer à l'ombre d'un fruitier
Toujours me griser d’effusion
Vivre l'amour comme un ado
Et masser la constellation
De grains de beauté sur ton dos
Oh oh oh...

L'inspectrice après la poursuite
Négocie ma vie au chantage
« J'veux d'la tendresse tout de suite
Ou je butte tous mes otages !! »

Je suis un homme sans espoir
Car je n'avais plus d'autres choix
Donne-moi tes deux seins en poires
Dans un p'tit hôtel ardéchois
Un dernier week-end en automne
Où on laisse monter l'envie
Encore un jour où je m'étonne
D'aimer l'amour, d'aimer la vie
J'ai la kalachnikov fébrile
Je ne ferais pas de quartier
Je veux du beau bonheur fragile
T'aimer à l'ombre d'un fruitier
Toujours me griser d’effusion
Vivre l'amour comme un ado
Et masser la constellation
De grains de beauté sur ton dos
Oh oh oh...

L'inspectrice après la poursuite
Négocie ma vie au chantage
« J'veux d'la tendresse tout de suite
Ou je butte tous mes otages !! »
Track Name: Brouillon
Puis je suis rentré abattu
Brisé, en miettes, lamentable
Mon vacarme intérieur s'est tu
Et j'ai regardé sur la table

J'aurais dû prendre mes deux poings
Et les frapper contre le mur
Tuer mon clan et les témoins
Et me cacher dans mon armure

J'étais miné, j'étais minable
Dans le brouillard, j'étais brouillon
Mais j'ai regardé sur la table
Y' avait un cahier, un crayon

J'aurais dû voler dans les plumes
De tous ces anges inquisiteurs
Noyer ma tribu dans l'écume
De ma haine, de ma rancœur

J'aurais du repeindre d'un jet
De mon sang toute la maison
J'ai regardé la table et j'ai
Écrit ma première chanson...
Track Name: Batard
Déjà à ta naissance Ils te nomment néant
En ne t'accordant pas le moindre de ton temps
Ca te fera souffrir mais tu diras plus tard
Faut accepter sa vie quand on est né bâtard

Te haïssant malin ils te tendront des pièges
Et tu détesteras l'école et le collège
Tu deviendras idiot, cible de leur mépris
Quand on est né bâtard faut accepter sa vie

Ils te tourmenteront pour que tu restes ainsi
Soldat agenouillé dans ta catégorie
Si tu essaies un jour d'atteindre leur noblesse
Ils feront quelques lois car ton envie les blesse

Ils t'en empêcheront, tu vivras dans la crainte
Et comme tes aïeux sans révolte, sans plainte
Tu rentreras saoulé et de plus en plus tard
Faut accepter sa vie quand on est né bâtard

Drogué de politique et de publicité
Il te feront penser qu'on est en liberté
Et que pour la défendre il te faudra mourir
Ou tuer l'étranger qui vient nous envahir

Sur ta tombe demain ils écriront né en
Date de ma naissance et date du néant
Car je suis comme toi mais je rêve aujourd'hui
Qu'un homme né bâtard n'accepte plus sa vie...